Comment assurer sa réussite

La fin des vacances approche. Chacun retourne à leur travail, leurs études, leurs projets, etc. Pour les jeunes étudiants de mon âge, c’est souvent la fièvre de la performance scolaire qui reprend le dessus. Certains vont fébrilement se replonger la tête dans leurs livres, anxieux d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Je partage donc à tous, particulièrement à ces élèves qui plient sous la pression d’obtenir le chiffre le plus élevé sur leur bulletin, le secret universel de la réussite.

Pour réussir à tout coup, il faut d’abord comprendre et accepter le principe même de la réussite. À partir d’un très jeune âge, notre éducation nous apprend à diviser les résultats en deux catégories: la “réussite” et l’échec. Nos résultats scolaires classés en pourcentages déterminent si nous avons réussi ou non. Toutefois, on a oublié de nous dire que la réussite n’est pas reliée à un chiffre. Malgré ce qu’on nous a convaincu, le succès ne dépend pas d’une statistique, d’un diplôme, d’un revenu ou d’une autre donnée quelconque. Réussir, ce n’est pas performer: il n’y a pas de limite à franchir, de chiffre à atteindre. C’est un sentiment personnel qui varie d’une personne à une autre. Chacun a ses propres critères. La plupart des gens sont plus sévères avec eux-mêmes pour éviter l’échec, ce qui est comprenable. Toutefois, il est important de ne pas oublier que vous seul peut déterminer si vous réussissez ou pas. Personne d’autre que vous ne peut vous attribuer ce sentiment.

« Croire en soi, c’est le premier pas vers la réussite. »

La réussite est accessible en deux étapes. Tout d’abord, réussir, c’est faire de son mieux. C’est mettre du temps et des efforts nécessaires pour obtenir un résultat. C’est repousser ses propres limites et étendre ses propres capacités. Nous ne devrions pas fixer nos attentes sur des statistiques ou des produits, mais sur la quantité d’efforts et d’implication. Notre but premier devrait être de nous surpasser et de toujours faire de notre mieux. Ceci nous amène à la deuxième étape de la réussite, qui est la plus indispensable: la fierté personnelle. La dernière chose qui déterminera si vous avez réussi, c’est si vous êtes fier de vous. Vous devez reconnaître que vous avez fait de votre mieux et être fier de vous. Si vous n’êtes pas satisfait de vous-même, même les statistiques ne parviendront pas à vous convaincre de votre accomplissement.

En somme, la réussite est accessible à tous et vous seul avez le pouvoir de vous l’attribuer. Si vous faites face à un “échec”, vous avez la solution entre vos mains: faire la différence entre la réussite et la performance. Faites de votre mieux et soyez fier de votre succès; voilà le secret. Si vous écoutez ces conseils, aucuns résultat scolaire, revenus, produits ou autres statistiques ne pourront vous enlever le sentiment d’accomplissement. Rappelez-vous aussi que vous n’avez pas besoin d’être le/la meilleur/e. Soyez simplement le/la meilleur/e de vous-même.

Bon succès!

La petite bohémienne

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s